Blogia
MarchahaciaBruselas

Mes amis de la Marcha Bruselas

Mes amis de la Marcha Bruselas, dans le naufrage d’un monde en perdition vous êtes le phare qui nous éclaire et nous montre la route à suivre.

Expulsion des Roms, vidéo-surveillance, police politique, chasse aux sans-papiers, chasse aux syndicalistes, petites lâchetés quotidiennes de la gauche, j’ai honte pour ma France, j’ai honte de mon pays qui fut autrefois le pays des Droits de l’Homme.

Depuis 50 ans de politique néolibérale, la France de Sarkozy, n’est plus qu’un Titanic qui coule inexorablement. Mais si, nous les ouvriers et les petits fonctionnaires nous pataugeons les pieds dans l’eau, n’oublions pas qu’au-dessous, en bas, au fond de la cale, les petits, les sans-papiers, les chômeurs en fin de droit, les malades sans couverture maladie ont déjà la tête sous l’eau.

Pendant ce temps, sur les ponts supérieurs du paquebot, l’orchestre continue de jouer en première classe pour nos gouvernants bing-bling et leurs amis banquiers ou industriels,  là où l’eau glacée de la mer n’arrive pas encore à déferler, même si les icebergs de Michelin, Continental, Sanofi ou Sony tapent contre la coque et gênent un peu les violons.

Mais, pas de panique, même si la mer monte toujours, ils savent tous, là-haut, que les canots de sauvetage seront pour eux. Car dans ma France, dans ce Titanic là monsieur, le capitaine partira avec eux.

Nous, en bas, si nous ne nous battons pas, nous allons crever

 

Gérard Cazobon

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres